User Profile

Mallabori

mallabori@bookwyrm.social

Joined 1 year, 6 months ago

Littératures de l’imaginaire (hard SF notamment), philo, et aussi de temps en temps des livres chiants de la littérature là, quand je découvre que finalement y en a des bien

This link opens in a pop-up window

Mallabori's books

Currently Reading

Stopped Reading

avatar for mallabori Mallabori boosted

reviewed Du champagne, un cadavre et des putes, tome 2 by Tristan-Edern Vaquette (Du champagne, un cadavre et des putes, #2)

Tristan-Edern Vaquette: Du champagne, un cadavre et des putes, tome 2 (Du Poignon Productions) 5 stars

Alice, jeune prostituée, est retrouvée morte dans son appartement. L'enquête de police qui en découle …

Plus éblouissant qu'il est possible de l'imaginer

5 stars

Ce qui est sûr, c'est que Vaquette sait faire désirer ce qu'il semblait mettre au cœur de ce deuxième tome, car j'ai bientôt dévoré la moitié de cet ouvrage fort conséquent avant d'arriver enfin au récit d'une première rencontre. Sacrée première partie, d'ailleurs : totalement inattendue, elle s'applique à développer longuement un autre personnage féminin, amie et colocataire d'Alice : Lauranne. Avant même de rentrer dans le vif du sujet, je donc déjà conquise par ce premier chapitre qui est un portrait vivant, une histoire abrupte racontée avec une immense lucidité et un sacré sens du concret. Juste dans chacune de ses facettes, ce récit nous gratifie, au passage, de véritables envolées contestataires dans lesquelles la passion des convictions réussit à triompher des objections. (J'ai d'ailleurs évoqué l'une d'entre elles ici, pour les curieux).

Quand enfin, je suis arrivée au cœur de "l'histoire dans l'histoire", quand enfin Alice et Lawrence …

Simone de Beauvoir: Le deuxième sexe I (1999) No rating

Nous concluons donc que fondamentalement le rôle des deux gamètes est identique ; ils créent ensemble un être vivant dans lequel tous deux se perdent et se dépassent. Mais dans les phénomènes secondaires et superficiels qui conditionnent la fécondation, c’est par l’élément mâle que s’opère la variation de situation nécessaire à l’éclosion neuve de la vie ; c’est par l’élément femelle que cette éclosion se fixe en un organisme stable.

Il serait hardi de déduire d’une telle constatation que la place de la femme est au foyer ; mais il y a des gens hardis. Dans son livre, Le Tempérament et le Caractère, Alfred Fouillée prétendait naguère définir la femme tout entière à partir de l’ovule, et l’homme à partir du spermatozoïde ; beaucoup de théories soit-disant profondes reposent sur ce jeu de douteuses analogies. On ne sait trop à quelle philosophie de la nature ces pseudo-pensées se réfèrent. Si l’on considère les lois de l’hérédité, hommes et femmes sont également issus d’un spermatozoïde et d’un ovule. Je suppose que flottent plutôt dans ces esprits brumeux les survivances de la vieille philosophie moyenâgeuse selon laquel le cosmos était l’exact reflet d’un microcosme ; on imagine que l’ovule est un homoncule femelle, la femme un ovule géant. Ces rêveries délaissées depuis les temps de l’alchimie font un bizarre contraste avec la précision scientifique des descriptions sur lesquelles on se fonde dans le même instant : la biologie moderne s’accomode mal du symbolisme médiéval ; mais nos gens n’y regardent pas de si près. Si l’on est un peu scrupuleux, on accordera cependant qu’il y a de l’ovule à la femme un long chemin.

Le deuxième sexe I by  (5%)

1949.